. ?? : #Macron met la #pression sur #Ouattara et rappelle son ambassadeur en Côte d’Ivoire.

Gilles Huberson, ambassadeur de la République Française en Côte d’Ivoire a été rappelé par sa hiérarchie pour des raisons administratives, a appris Afrik Soir. Selon des informations dignes de foi, l’ambassadeur de France Gilles Huberson a été rappelé à Paris au moment où que la campagne présidentielle bat son plein à Abidjan.

Notons que Paris joue une partition complexe entre #attentisme et #réprobation de la volonté d’Alassane Ouattara de se succéder à lui-même. Le Quai d’Orsay a donc rappelé en toute discrétion son ambassadeur Gilles Huberson pour « raison administrative ». Le revirement est brutal. Notons que le vendredi 4 septembre 2020, l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire Gilles Huberson assistait aux entretiens menés par Emmanuel Macron à l’Elysée avec Alassane Ouattara. Mais dès la semaine suivante, le diplomate, entre-temps revenu à Abidjan, a été rappelé à Paris pour, selon la litote diplomatique dans ces cas-là, « une question administrative en cours d’examen ».

Le dossier, sensible, est traité directement par le cabinet du ministre Jean-Yves Le Drian. Ce dernier avait pesé en 2017 pour que ce soit Huberson qui succède à Georges Serre au poste d’ambassadeur en Côte d’Ivoire (Africa Intelligence du 03/07/17). 

Diplômé de Saint-Cyr, Gilles Huberson a commencé sa carrière à la direction des affaires stratégiques du Quai d’Orsay avant d’être premier secrétaire à Kuala Lumpur, puis deuxième conseiller à Ottawa. Il a été détaché de 2007 à 2009 au sein du groupe de luxe LVMH, où il a occupé le poste de directeur des affaires générales avant de reprendre la carrière diplomatique et d’être conseiller du ministre de l’intérieur Brice Hortefeux, puis ambassadeur au Mali de 2013 à 2016.

Alassane Ouattara avait animé une conférence de presse, au cours de laquelle il est revenu sur la souveraineté de la Côte d’Ivoire.

La même année, à la surprise générale, il avait été nommé au poste peu stratégique d’ambassadeur à Maurice, où il n’est resté qu’un an avant d’arriver en Côte d’Ivoire. Rappelons qu’au sortir de sa rencontre avec le Pjrésident français le vendredi 4 septembre, Alassane Ouattara avait vite fait un tweet à travers lequel il avait parlé de « convergences de vues » à propos de la présidentielle ivoirienne. Le lundi 7 septembre 2020 à son retour en Côte d’Ivoire après une réunion de la Cedeao au Niger (Niamey), dans la note d’information de son service de communication, il avait parlé de « convergence de vues » entre lui et le Président français Emmanuel Macron, mais non plus sur la situation politique ivoirienne mais dans la région.

Le samedi 12 septembre 2020, au terme de sa visite d’État dans la région du Moronou, Alassane Ouattara avait animé une conférence de presse, au cours de laquelle il est revenu sur la souveraineté de la Côte d’Ivoire. « Je peux vous rappeler que la Côte d’Ivoire est un pays souverain et c’est pour cela, voyez-vous, nous devons faire confiance à nos institutions et arrêter de penser que les décisions doivent être prises à Paris, à New York ou ailleurs », avait fait savoir Alassane Ouattara. Avant de conclure, « les décisions sont prises en Côte d’Ivoire par les Ivoiriens et les institutions ivoiriennes ».
Image

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE

PLUS DE NEWS

Presets Color