À l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux à la nation ivoirienne, le président Alassane Ouattara a expliqué qu’en tant que chef d’État, il serait plus juste que cela soit à Gbagbo de l’appeler pour prendre des nouvelles du pays. Cette intervention du chef d’État ivoirien a eu lieu à la suite d’une question d’un journaliste sur la relation entre les deux personnalités.

Pour le président Alassane Ouattara, il revient à l’ex-chef d’État ivoirien de chercher à le contacter pour prendre des nouvelles de la Côte d’Ivoire. Face à la question d’un journaliste de savoir si ces deux figures emblématiques de la scène politique ivoirienne se sont échangés depuis tout ce temps, le président ivoirien en exercice a rappelé que c’est lui qui est au pouvoir et qu’il revient à Laurent Gbagbo de faire le premier pas.

« Je suis le chef de l’État, je suis l’aîné du président Gbagbo, c’est mon frère, c’est un ami. Je pense que c’est lui qui devrait m’appeler pour prendre les nouvelles de la Côte d’Ivoire, de son pays », a déclaré Alassane Ouattara.

Pour l’heure, personne ne sait si dans un futur proche ou lointain, les deux hommes politiques pourront arriver à frotter ou parler ensemble comme des frères. Ce qui est sûr, si cela arrivait, le processus de réconciliation que le président Alassane Ouattara semble initier aura porté son fruit.

En attendant, le sort de Laurent Gbgbo sera fixé le 6 février prochain à la Cour Pénale Internationale (CPI).

Source: Benintimes.info

Image

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE

PLUS DE NEWS

Presets Color