"Gbagbo boycotté à Tempo", Didier Bléou s'explique

Didier Bléou: ''Je ne gagne absolument rien à boycotter Laurent Gbagbo''

Après la diffusion de l'émission de divertissement ''Tempo'' sur les antennes de la télévision nationale (Rti1) samedi 8 fevrier 2020, le célèbre et très talentueux animateur, Didier Bléou, a été très sévèrement critiqué par de nombreux internautes qui lui reprochent le fait d'avoir empêché les artistes du groupe Magic Diezel, de prononcer le nom de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, lors de leur prestation à ladite émission.

"Le groupe ivoirien Magic Diezel joue à l’émission Tempo, et subitement la chanson « Allons à Gagnoa », la partie du président Laurent Gbagbo, est arrêtée. Pourquoi ? La Côte d’Ivoire est encore loin de la réconciliation'', avait dénoncé un téléspectateur sur les réseaux sociaux.

Joint au téléphone par Afrique-sur7, Didier Bléou a donné sa version des faits et fait savoir qu'il n'a absolument rien contre l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, encore moins contre le groupe Magic Diezel d'autant plus qu'il a contribué à l'éclosion de ces jeunes artistes Zouglou.

"Ça fait maintenant près de 20 ans que j'anime l'émission Tempo, et donc je ne fais absolument rien au hasard. Tout est preparé à l'avance. Je n'ai absolument rien contre le groupe Magic Diezel et leur chanson ''Allons à Gagnoa''. Sinon je ne les aurais pas invités à l'émission. J'ai d'ailleurs été celui qui a permis à ces jeunes de réaliser leur tout premier passage à la télévision. C'était lors du clash musical à Abobo. Et je savais très bien que ces jeunes gens allaient prester sur cette chanson'', s'est justifié Didier Bléou.

Puis l'animateur d'expliquer exactement ce qui s'est passé lors de la prestation de Tim et Sawako samedi dernier. "Nous étions en fin d'émission et on me demande de marquer une pause pour annoncer la fin de l'émission. Moi-même, je voulais venir danser avec eux vu que nous étions à la fin, et je cherchais le moment idéal pour annoncer la fin de l'émission. C'est justement au moment où ils devaient prononcer le nom de l'ancien président ivoirien que j'ai annoncé la fin de l'émission.

Si vous avez remarqué, j'ai dit que l'émission est terminée mais que la fête continue (...) Ce n'était qu'une pure coïncidence. Je ne sais pas pourquoi certaines personnes ont mal interprété cela'', s'est étonné Didier Bléou, non sans afficher son total désintérêt pour la politique.

''Que les gens sachent que moi Didier Bléou, je ne me suis jamais mêlé à la politique et je n'en ai même pas l'intention. Je ne gagne absolument rien à boycotter monsieur Laurent Gbagbo. C'était juste une pure coïncidence", a insisté l'animateur ivoirien.