Hamed Bakayoko devant les partisans d'Alassane Ouattara ce samedi à la place Ficgayo de Yopougon

Hamed Bakayoko devant les partisans d'Alassane Ouattara ce samedi à la place Ficgayo de Yopougon

Hamed Bakayoko devant les partisans d'Alassane Ouattara ce samedi à la place Ficgayo de Yopougon



Les partisans du chef de L'État Alassane Ouattara étaient réunis ce samedi 19 septembre 2020 à la place Ficgayo de Yopougon, comme constaté sur place par .



Cette cérémonie à l'initiative du député Touré Alpha Yaya avait pour objectif de soutenir la candidature du chef de l'État Alassane Ouattara pour l'élection présidentielle d'octobre prochain. 



Plusieurs centaines de militants et sympathisants d'Alassane Ouattara ont effectué le déplacement dans la commune populaire de Yopougon pour prendre part à cette cérémonie de soutien au candidat du RHDP, Parti au pouvoir.



Pour l'occasion, Hamed Bakayoko, Premier ministre ivoirien était l'invité principale de la cérémonie.



Le Premier ministre, lors de cette manifestation a profité pour réagir à la dernière sortie de Guillaume Soro, président de Générations et Peuples Solidaires (GPS).



 


"Quand on aime son pays, quelque soit sa position, il ne faut pas lui souhaiter du mal. Il y a des gens qui souhaitent le pire à la Côte d'Ivoire. Ils ont envie de voir la Côte d'Ivoire brûler, à feu, à sang, il faut leur dire que la Côte d'Ivoire sera en paix, il faut leur dire que ça ne passera pas", a déclaré le Premier ministre du haut de cette tribune de Yopougon.



"Quand le président Ado te soulève et qu'il te montre à la face du monde, il ne faut pas confondre. Tu peux croire que tu mesures deux mètres alors que tu ne mesures pas deux mètres. Mais quand il te fait descendre, tu as le vertige et tu réalises que tu ne mesures pas deux mètres.", a fait savoir à Soro le député de Séguéla et maire d'Abobo, Hamed Bakayoko.



Aux adeptes de la déstabilisation du Pays, Hamed Bakayoko a été catégorique à leur endroit.



"Nous on est là on est à Abidjan, les gens peuvent bavarder, mais nous on est là, on est serein, soyez sereins, le 31 octobre, on sera encore là. Beaucoup de gens parlent, mais ils ne savent pas que la Côte d'Ivoire a changé. N'écoutez pas ceux qui menacent la Côte d'Ivoire." , a affirmé, le Premier ministre Hamed Bakayoko.



Enfin Hamed Bakayoko a révélé que lorsque le chef de l'État Alassane Ouattara portait son choix sur lui en tant que Premier ministre, c'était pour travailler pour les jeunes.



"Le président Ado m'a nommé comme Premier ministre, il m'a dit une seule chose, il m'a dit, je te choisi toi jeune pour t'occuper des jeunes et je suis là dans la continuation de l'État et dans le soutien que l'État doit avoir à l'endroit de sa jeunesse. Et cela passe par des élections apaisées.", a déclaré Hamed Bakayoko.




https://youtu.be/Kl0nvFFe-GA

Commentaire

ARTICLES DE LA MEME CATEGORIE