Mabri Toikeusse parle à Alassane Ouattara et appelle Félix Houphouët Boigny à l’aide

Mabri Toikeusse parle à Alassane Ouattara et appelle Félix Houphouët Boigny à l’aide

Mabri Toikeusse n’est pas d’accord avec le mode dont a fait usage le président Alassane Ouattara pour désigner le premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme son dauphin le mercredi 11 mars 2020. Il n’hésite pas à le faire savoir expressément.

« Monsieur le Président, vous êtes le fils du Président Félix Houphouët-Boigny, qui nous a enseigné le dialogue. Nous nous appuierons sur le dialogue pour régler nos divergences. Ne prenons pas d’engagement d’une heure dans une salle, qui par la suite ne reflèteront pas la réalité sur le terrain. Faites donc comme Félix Houphouët-Boigny. Travaillez à nous mettre en équipe ».

C’est le message que vient de publier sur sa page Facebook, le Dr Abdallah Mabri Toikeusse. Cela témoigne que monsieur Mabri n’est pas d’avis avec le mode opératoire qui a abouti à la désignation le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly comme le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Paix et la Démocratie (RHDP) le mercredi 11 mars 2020.

En effet, le chef de l’Etat Alassane Ouattara a présidé un Conseil Politique du RHDP ce jour devant environ 150 délégués et à désigner Amadou Gon Coulibaly comme le candidat de la formation politique qui porte le nom de Félix Houphouët-Boigny, le père de la Nation ivoirienne. Ce conseil a eu lieu à l’Hôtel Ivoire à Cocody et a duré un peu plus d’une heure. Au cours de cette assemblée, il a été décidé que ce soit Amadou Gon, le candidat du RHDP aux prochaines élections présidentielles ivoiriennes d’octobre 2020. Contre toute attente, le Ministre de l’Enseignement Supérieur, Albert Mabri Toikeusse, potentiel candidat aux élections présidentielles ivoiriennes, s’est montré mordant envers le chef de l’Etat en interpellant celui-ci.

« Il vaut mieux faire un choix rationnel, c’est plus prudent M. le Président Alassane Ouattara. Nous voulons un candidat de la raison et non de l’émotion. Ecoutons davantage et plutôt les militants à la base que des formatés à distraire. » Ainsi donc, cette vive interpellation vient confirmer qu’au sein du RHDP, il y a des désaccords majeurs.

Ces désaccords concernent la personne d’Amadou Gon Coulibaly, candidat désigné du RHDP pour la prochaine présidentielle ivoirienne d’octobre prochain. Un choix que rejette Mabri Toikeusse avec force et vigueur en appelant Félix Houphouët-Boigny à l’aide car, « père » d’Alassane Ouattara. En conséquence, cette contestation pourrait secouer le RDHP de même que le gouvernement ivoirien vu l’importance de Mabri dans cette formation politique.

Commentaire

ARTICLES DE LA MEME CATEGORIE